Le stage CAP Esthétique en candidat libre : 100% obligatoire ?

Comment faire un stage CAP Esthétique en candidat libre ? Réponse du Ministère de l’Éducation Nationale

Le stage au CAP Esthétique est-il obligatoire ?

1 - Le stage CAP Esthétique

Selon l’article D.337-7 du code de l’éducation, les candidats majeurs au 31 décembre de l’année de l’examen au CAP peuvent se présenter sans avoir suivi de formation. Aucune attestation d’expérience professionnelle ou de périodes de formation en milieu professionnel, ne peut être exigée.
Pour l’épreuve EP3, le candidat prépare son dossier à partir de la lecture de la définition de l’épreuve. Toute familiarisation avec le milieu professionnel ne peut qu’aider le candidat ; cependant, cette démarche relève de son initiative et de sa responsabilité.

Les candidats libres n’ont pas à effectuer de stage CAP Esthétique mais c’est fortement recommandé pour vous examens !

Je vous conseille de vous rendre à cet article :

20 Conseils pour réussir son stage

2 - La convention de stage

Qu’est-ce que la convention de stage CAP Esthétique ?

Il s’agit d’un document permettant de définir la durée et les conditions de travail ainsi que la rémunération lors du stage. Il prévoit aussi une assurance contre les accidents de travail mais pour la couverture sociale, c’est la mutuelle étudiante qui entre en jeu (ou votre mutuelle). La convention est triparties, c’est à dire signée par trois parties bien distinctes : le stagiaire, l’entreprise, l’établissement de formation (c’est là que ça pose problème pour les candidats libres…).

Vous êtes en formation avec un organisme de formation à distance: ce sont eux qui signeront en tant qu’établissement de formation et donc pas de souci pour la convention de stage CAP Esthétique.

Vous êtes en formation sans organisme de formation à distance: quelle que soit l’académie, aucune convention de stage ne sera délivrée. Vous devrez effectuer de stage sans convention… ou alors…

3 - Réponse de l'Éducation Nationale

Beaucoup d’entre vous se demandent comment effectuer un stage sans convention de stage CAP Esthétique. J’ai donc décidé de poser la question directement au Ministère de l’Éducation Nationale.

Sekaï : Madame, monsieur,
J’aurais une question à propos du CAP Esthétique Cosmétique et Parfumerie.
Si je suis candidate libre, le stage de 12 semaines est non obligatoire. Cependant, le dossier de vente l’est. Or étant candidate libre, je ne peux disposer de convention de stage et les instituts refusent de me prendre en stage. Les académies ne délivrent pas de convention de stage.
Ma question est donc : comment rendre un dossier de vente sans faire de stage ?

Réponse : Madame,
J’accuse réception de votre courriel dans lequel vous demandez en tant que candidate individuelle auprès de qui obtenir une convention de stage et comment élaborer le dossier professionnel prévu pour l’épreuve EP3 avec une dispense de stage.
S’agissant de l’obtention d’une convention de stage, vous pouvez vous adresser à Pôle emploi ou à une mission locale.
Sur l’autre question à savoir l’élaboration d’un dossier professionnel, j’ai interrogé le ministère et je ne manquerai pas de vous communiquer les informations qui me seront communiquées.
Pouvez-vous me faire connaître votre situation professionnelle qui m’est demandée par le ministère pour répondre au mieux à votre question ?
Je vous prie de croire, madame, en l’expression de ma considération distinguée
Mme XXX
Chargée de mission auprès de la médiatrice de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur

Sekaï : Bonjour Mme XXX,
Si je suis salariée et que j’ai plus de 25 ans, je ne peux m’adresser ni à Pôle Emploi ni à la mission locale.
Alors que faire ?

Réponse : Madame,
Je vous communique les éléments de réponse communiqués par le ministère :
L’examen du certificat d’aptitude professionnelle, conformément à l’article D. 337- 7 du code de l’éducation, est accessible aux candidats majeurs ou mineurs :
a) Sous statut scolaire dans un établissement public local d’enseignement ou dans un établissement privé sous contrat qui ont suivi le cycle conduisant au diplôme ;
b) Sous statut scolaire dans un établissement public local d’enseignement ou dans un établissement privé sous contrat qui sont engagés dans le cycle conduisant à un baccalauréat professionnel correspondant à la spécialité du diplôme postulé ou relevant du même champ professionnel ;
c) Qui ont préparé le diplôme par la voie de l’apprentissage ;
d) Qui sont en formation en vue de préparer un baccalauréat professionnel par la voie de l’apprentissage et qui demandent à passer la spécialité du certificat d’aptitude professionnelle prévue par arrêté du ministre chargé de l’éducation nationale ;
e) Qui justifient avoir suivi une préparation par la voie de la formation professionnelle continue définie au livre III de la sixième partie du code du travail ou une préparation dans un établissement privé hors contrat ou par la voie de l’enseignement à distance ;
Il est accessible également pour les candidats majeurs ne justifiant pas avoir suivi une formation.
Dans ce dernier cas, les candidats n’ont pas à justifier ni de formation particulière ni de périodes de formation en milieu professionnel.
Ces conditions particulièrement favorable en termes d’accès aux examens conduisant à un diplôme de l’éducation national n’exonèrent pas pour autant ces candidats de remplir les conditions propres aux épreuves conduisant à l’obtention d’une spécialité particulière de certificat d’aptitude professionnelle.
Le règlement d’examen prévu par l’arrêté du 22 avril 2008 portant création du CAP esthétique-cosmétique-parfumerie indique que le candidat subit notamment une épreuve EP2 vente de produits et de prestations de services.
Cette épreuve orale, en mode ponctuel, consiste en une situation de vente de produits ou de prestation sous forme de sketch et d’un entretien avec la commission d’évaluation.
Cette épreuve s’appuie sur un dossier professionnel constitué à l’occasion des expériences professionnelles du candidat qui peut recouper les périodes de formation en milieu professionnel lorsque le candidat doit en justifier. Ce dossier comporte deux parties, la première d’un volume maximum de deux pages consacrée aux aspects commerciaux de l’entreprise et la seconde relative à la connaissance des produits et prestations, dont le minimum exigé est un produit et une prestation pour une page chacune.
Pour les candidats majeurs n’ayant aucune justification de formation, le contenu de leur dossier doit s’appuyer sur leur expérience professionnelle dans des structures du secteur d’activité à l’occasion de stages, s’ils en trouvent, de contrat de travail, d’intérim ou d’activités ponctuelles ou saisonnières. Aucune durée minimum n’étant exigible, il s’agit pour le candidat de rechercher les éléments constitutifs du dossier professionnel lui permettant de pouvoir être valablement interrogé par la commission d’évaluation.
Je vous souhaite de mener à bien votre projet de formation et vous prie de croire, madame, en l’expression de ma considération distinguée
Mme XXX
Chargée de mission auprès de la médiatrice de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur

Donc en gros la réponse c’est : le dossier est obligatoire, il faut avoir une expérience professionnelle pour le remplir mais… on vous aidera pas pour le stage !!!

Les deux seules solutions connues à ce jour par moi (si vous en avez d’autres ça sera avec plaisir) :

1) Si vous avez moins de 25 ans, renseignez-vous auprès de la mission locale. Ils peuvent vous trouver des entreprises qui joueront le rôle de tiers (à la place de l’école).

2) Si vous êtes demandeurs d’emploi, vous avez le droit à une EMT (Evaluation en Milieu de Travail). Ceci vous permet d’effectuer 15 jours de stage en entreprise (EMT Pôle Emploi).

4 - Journal de bord

a - Stage CAP Esthétique n°1 : du 1er au 31 mars 2009, stage en institut de beauté

Lundi 1er mars (14h-19h)

J’ai aidé A. à décorer l’institut. Nous avons décoré un meuble en bois clair avec du papier paint de type zébré, couleur bronze et jaune pale. J’ai aussi tapissé une porte sur trois partie avec du papier paint effet capitonné, de couleur rouge.
Au début de l’après-midi il y avait peu de clientes j’ai donc nettoyé les vitres et miroirs.
A. m’a montré comment se servir du fameux CelluM6 (pas la mise en route de la machine mais juste l’utilisation sur le corps). J’ai pu l’utiliser plus tard sur une vraie de vraie cliente (stress, panique, douleur aux genoux bref…). La technique en elle-même reste simple mais c’est fatiguant car la machine “aspire”. Demain j’aurai des courbatures au bras… mais c’était génial de m’occuper un peu de ma première cliente !
A. m’a montré l’utilisation d’une pince à épiler crabe. D’abord on se lave et désinfecte bien les mains, puis on désinfecte la pince à épiler devant la cliente. Si on touche quelque chose avant d’épiler la cliente, il faut se relaver les mains. On maintient la peau, on glisse un mord de la pince sous le poil, on ferme la pince et on tire d’un coup sec. Enfin on appuit quelques instants sur la peau à l’endroit où le poil a été arraché pour soulager la douleur. En fin de journée j’ai fait de la saisie informatique (copie sur l’ordinateur d’un artile et mise en page d’un document).

→ Première journée géniale j’ai hâte d’y retourner demain même si j’ai mal partout !

Mardi 2 mars

Le matin (9h-12h)

Le matin en arrivant j’ai fait pas mal d’informatique. A. moins elle voit les ordinateurs mieux elle se porte !J’ai donc fait de la mise en page de documents avec préparation de fiches d’informations sur les cristaux pour les cliente. J’ai aussi fait une fiche à propos de la  stévia, plante naturelle,édulcorant du même type que l’aspartame et la saccharine. J’ai aussi configurer son logiciel de mails pour qu’elle reçoive directement tous les mails sans passer par un site compliqué. Deux clients ont fait des UV dont un homme mais j’étais occupée à l’ordinateur.
Ensuite j’ai participé aux soins d’une nouvelle cliente. Je lui ai fait un massage des pieds puis je lui ai mis du vernis aux ongles des pieds. J’ai pu observer un massage relaxant et un modelage du visage (trop rapide je n’ai retenu que le début…).
Et enfin l’heure du repas !

L’après-midi (13h30-19h)

Après-midi mouvementé, il y a eu pas mal de clientes donc je risque d’oublier des choses…
J’ai fait deux fois une demi heure de celluM6. Il faut s’accrocher car comme je l’ai dit dans le jour précédent, ça aspire donc il faut bien y mettre de l’huile de coude ! J’ai aussi fait un modelage improvisé des pieds et j’ai posé deux fois du vernis, une fois pied et une fois main. On a préparé des petits paniers “cadeau” avec des éléments de notre choix (plume, pot pourri etc.) et un collier. J’ai appris à me servir du papier transparent pour emballage cadeau. Heureusement parce qu’au début c’était une vrai “cata”… On a pris quelques photos pour mettre sur le site internet c’était très amusant !

→ Aujourd’hui je me suis sentie plus à l’aise et j’ai réussi à mieux discuter avec les clientes qu’hier. J’ai bien mal aux genoux et je vais bien dormir ce soir…

Mercredi 3 mars

Le matin (9h-12h30)

Je ne me suis occupée que d’une seule cliente… encore le celluM6 ! Déciment ça marche fort… sans parler des UV dont je ne m’occupe pas (encore trois clientes aujourd’hui). Je lui ai aussi fait un modelage improvisé du visage (offert par A.). J’avoue être très fière de moi car la cliente en était ravie et l’a dit trois fois à A. avant de partir… hé hé hé ! Bref ça fait du bien de faire du bien. En fin de matinée j’ai imprimé et préparé les classeurs appelés “carnets” pour les nouvelles clientes du celluM6.

L’après-midi (14h-19h)

Il n’y avait pas de clients (sauf deux pour UV donc rien à faire). On se réserve le mercredi après-midi pour faire des choses dans l’institut autres que de s’occuper des clients.
Dans l’institut A. vend des bijoux. Elle a plusieurs fournisseurs et ils passent le mercredi en début d’après-midi pour présenter leurs nouveautés. On a donc passé environ une heure à choisir des colliers, bagues et bracelet… Quel dur labeur ! On a passé le reste du temps à retapisser un mur du bureau avec un papier très fun, style animal de la savane (sur un motif récurrent en “V” à l’envers).

Jeudi 4 mars

Le matin (9h-12h45)

J’ai encore fait de la mise en page de documents… Ne vous inquiétez pas c’est aussi parce que ça me plait bien, même si pour le moment je préférerais quand même m’occuper d’accueillir des clientes.
J’ai participé à un massage du corps. C’était marrant parce que je l’ai fait avec An. Et il y avait un soin du visage au chocolat. Bon j’avoue la tête de la cliente blonde enrobée de chocolat c’était rigolo… Faire un massage avec une bonne odeur de chocolat… Miam ! Ça vous donne envie pas vrai ? Après j’ai commencé en bas de l’échelle en terminant plusieurs épilations à la pince à épiler. Moins facile que ça en à l’air, surtout quand l’huile a déjà été mise… Sinon j’ai pu assister à une dermopigmentation des sourcils (teinture permanente). C’était intéressant de voir la techinque… beaucoup moins de voir couler le sang au milieu des sourcils. J’ai du aller m’asseoir quelques instants parce que j’avais la tête qui tourne. Sinon je me suis occupée d’un petit garçon pendant que sa maman passait à la lumière pulsée. Il était tellement mignon que j’en ai oublié l’heure de mon départ (d’où le 12h45)…

L’après-midi (13h45-19h30)

J’ai encore fini une épilation à la pince et j’ai fait un modelage (toujours improvisé) du visage. J’ai eu le privilège d’encaisser deux clientes à la carte bleue. Première fois que je me servais de la machine mais tout s’est bien passé !

→ Le rythme du stage est dur à prendre et quand je rentre le soir c’est à la limite du “tant pis je ne mange pas je vais dans mon lit”. Mais je m’accroche et j’espère que ça ira mieux la semaine prochaine avec un bon week-end de grasse matinée !

Vendredi 5 mars (9h-12h30)

Toujours et encore de la mise en page…
Sinon journée gênante : j’ai assisté à une épilation intégrale du maillot. J’espère m’y habituer mais bon… c’est bizarre surtout quand il faut finir à la pince à épiler ! À part cela rien de spécial, la matinée est vite passée.

→ Cette première semaine a été enrichissante et pour le moment,  j’ai surtout acquis plus de confiance en moi pour l’accueil des clientes que de techniques à proprement parler. Là nous étions deux stagiaires mais la semaine prochaines je serai seule… Haut les coeurs !

Lundi 8 mars (14h-19h)

Et oui pas de boulot ce matin car trop de neige : 35 à 40 cm de neige… c’était incroyable  (oui j’habite dans le Gard alors forcément…) ! Bref, du coup, A. m’a montré comment se servir de la cire et j’ai épilé en partie les jambes d’une cliente. Petit stress du jour : finir l’épilation du torse d’un gars qui devait avoir presque le même âge que moi. Ça peut paraitre bête comme ça mais ça fait vraiment un drôle d’effet… surtout quand il faut finir à la pince à épiler et enfin étaler l’huile (pour la première fois j’ai laissé A. mettre l’huile mais il faudra bien que je le fasse un jour…).

Mardi 9 mars 

Le matin (9h-12h)

J’ai fait un modelage du visage (toujours improvisé pour le moment) et j’ai réussi à vendre un produit ! Je suis fière de moi-même ! Sinon j’ai fait un peu de ménage et de la mise en page, rien de bien palpitant…

L’après-midi (14h-19h)

J’ai participé à l’épilation demi-jambe d’une cliente et j’ai fait quasiment en entier un massage à l’orange d’une heure. C’était très agréable de voir la cliente satisfaite et détendue à la fin de la séance. Elle était ravie !

→ J’ai encore pris en assurance et j’ai même répondu au téléphone ce matin ! Grande avancée pour moi…

Mercredi 10 mars 

Le matin (9h-12h)

Ce matin deux clientes seulement (dont ma mère venue pour que je m’entraîne à l’épilation !). L’autre cliente a fait une lumière pulsée à laquelle je ne participe pas. Du coup j’ai encore fait de la mise en page et du nettoyage (génial…).

L’après-midi (14h-17h)

J’ai pu découvrir un soin Hammam. Les deux clientes ont pris un bain de vapeur avec gommage au savon noir. Je me suis attaquée à une épilation jambe entière sur un sujet difficile car les poils partaient dans tous les sens. Je me suis aussi occupée du cellu M6 d’une cliente. Je fais l’impasse sur le nettoyage stressé du hammam à la dernière minute…

Jeudi 11 mars 

Le matin (9h-11h30)

Beaucoup de clientes ce matin ! J’ai pu réaliser une partie de l’épilation “jambe entière” et une partie du cellu M6 (et oui à force je vais devenir une pro du cellu M6 !) J’ai réalisé aussi une mise en beauté très simple car la cliente voulait quelque chose d’extrêmement léger. Je lui ai donc mis juste un trait d’eye-liner prune cuivre et du mascara effet faux cils (qui est d’ailleurs fabuleux !). Elle était ravie ! J’ai aussi réussi à lui vendre une crème de jour protectrice.

L’après-midi (13h30-19h00)

Après-midi chargé ! Épilation demi-jambe puis deux cellu M6 (quand je disais que j’allais passer pro…), mais ça n’a pas été le plus dur. J’ai été volontaire mais si j’avais su ce que c’était ! Deux clientes sont venues pour le hammam et je leur ai fait le gommage : gommage au savon noir, dans le hammam plein de vapeur, bien chaud, l’eau dégoulinant de partout sur le visage. Je peux vous dire que c’est vraiment crevant ! Et j’ai enchainé par une demi-heure de massage…

→ Dire que la semaine dernière je pensais avoir mal au dos et aux jambes… Pour me consoler, j’ai eu 3,5 euros de pourboire aujourd’hui !

Vendredi 12 mars

Le matin (9h-12h)

Rien de nouveau : du cellu M6, de l’épilation et du nettoyage…

L’après-midi (14h-19h00)

Après-midi plus intéressant : j’ai fait le début d’un soin du visage et une épilation jambe entière. J’ai aussi vendu un mascara effet faux cils et une palette de fards à paupière.

→ La journée s’est terminé en beauté avec des pouroire d’un total de 3,2 euros et un sachet de produits de beauté offerts !

Mardi 16 mars

Le matin (9h-12h)

Pas beaucoup d’activités esthétiques ce matin à part de la pince à épiler.

L’après-midi (14h-19h00)

J’ai fait la finition d’une vidéo de l’institut à montrer aux clientes. Cela m’a pris un bon moment donc je n’ai trop eu le temps de faire autre chose. J’ai quand même eu le temps de faire un celluM6 et encore des finitions épilation.

→ Comme An. est revenue pour cette semaine les tâches à accomplir vont être moins nombreuses et moins fatiguantes pour le coup !

Mercredi 17 mars

Le matin (9h-12h)

Du celluM6 encore et toujours ! N’empêche quoi qu’on en dise, les clientes perdent effectivement des centimètres dès la première semaine. C’est magique cet engin ! J’ai aussi terminé une épilation du visage à la pince à épiler. Il a fallu préparer le hammam (nettoyer le sol, allumer l’encens, les bougies et le hammam pour qu’il y ait de la vapeur à l’arriver de la cliente) et la salle où les clientes se changent pour y accéder.

L’après-midi (14h-19h00)

Comme il y avait peu de clientes (une épilation et des UV), j’ai pu avancer la préparation des classeur contenant les soins à présenter aux clientes. Il faut préparer les fiches et les mettre en forme.

Jeudi 18 mars

Le matin (9h-12h)

J’ai encore pu m’entrainer à faire l’épilation des jambes et j’ai commencé à m’entrainer sur le maillot. J’ai aussi pris un peu de temps pour répondre aux mails de l’entreprise.

L’après-midi (14h-19h30)

J’ai enfin pu faire une épilation demi-jambe du début à la fin ! Par contre le soir j’ai du rester jusqu’à 19h30 pour aider A. à finir.

Vendredi 19 mars

Le matin (9h-12h)

Pas trop de clientes donc j’ai beaucoup travaillé sur l’ordinateur pour créer des listes de contacts de client(e)s, envoyer un mail avec le clip de l’institut et avancer des fiches aussi pour l’institut.

L’après-midi (14h-19h)

J’ai vraiment pu m’entrainer à l’épilation. J’ai fait deux épilations entières de demi jambes et une des aisselles.

Lundi 22 mars

Le matin (9h-12h)

Ce matin c’était de la folie ! On a eu quatre clientes en même temps pour deux (avec celles qui étaient en avance ou en retard…). Bref la panique : un cellu M6, une épilation jambes entières et maillot, un soin visage et une lumière pulsée maillot, un hammam. J’ai commencé le cellu M6 puis j’ai été transférée à l’épilation. La dam arrive pour le hammam on avait oublié de le lancer. On le lance, les plombs n’arrêtent pas de sauter. Finalement ça s’est bien terminé. J’ai fini le soin visage après avoir fait le gommage au savon noir dans le hammam.
J’étais contente d’arriver à 12h00 pour aller manger chez moi…

L’après-midi (14h-19h00)

Beaucoup plus calme car An. est venue. J’ai fait une épilation du maillot en intégral. Sinon on a fait du rangement et aussi de l’ordinateur pour des mise à jour de clientes.

Du 23 mars au 31 mars 2010

Je ne détaille pas les journées car elles n’ont rien d’exceptionnelles.
J’ai donc fini mon premier stage le 31 mars et je recommence le deuxième (15 jours) le 6 avril.
Ce premier stage s’est effectué dans un institut de beauté et le deuxième va se faire en parfumerie. J’aurais donc fait au moins deux semaines dans chaque domaine !

b - Stage CAP Esthétique n°2 : du 6 au 17 avril 2009, stage en parfumerie

Le travail en parfumerie est bien, bien différent de celui en institut.
Lorsque l’on vend un produit après un soin, on a une base pour encourager la cliente à acheter le produit. Là il faut attendre que la cliente entre dans le magasin (et ça, ce n’est pas toujours gagné…) et ensuite la convaincre que vos produits sont les meilleurs, les mieux adaptés, bref, l’encourager à acheter.
Dans la parfumerie où je suis, il y a une partie soins, une partie parfum (évidemment…) et une partie maquillage, le tout de luxe (Dior, Channel…). J’avoue avoir passer beaucoup de temps dans la partie maquillage !
Comme je connais peu les produits de soins et les parfums, je suis surtout là en observation (à part le maquillage où je me suis lancée une ou deux fois… attention les dégâts !). J’ai aussi aidé au transport des marchandises (ils sont réapprovisionnés tous les jours), à leur rangement, au ménage, j’ai fait des courses pour eux… et tous les petits trucs où je peux me rendre utile.
Pour l’instant de ce que j’en ai vu, je préfère travailler en institut avec mes mains à faire des massages, des manucures, etc., que d’attendre le client pour lui vendre des produits.

Bilan de la deuxième semaine (et fin de stage).
J’ai réussi à vendre un mascara, un crayon à lèvres, un parfum et à vexer un cliente. Et oui ne dites à une cliente que lorsque l’on a un visage allongé, il vaut mieux éviter les blush trop foncés car cela creuse le visage… Sinon vous vous ferez traiter de “merdeuse de stagiaire”.
Ceci n’est qu’un exemple de ce qu’il ne faut surtout pas dire pendant une vente. La cliente a toujours raison, même si elle prend un blush qui l’enlaidit (qui l’aurait cru ?).
J’ai appris à mes dépends que l’on ne doit jamais faire passer de “négatif” pendant la vente. Tout doit toujours être positif : “je préfère cette couleur”, etc.
Bref, fin de stage mouvementée.

En tous les cas, même si je n’y ai passé que deux semaines, j’ai quand même bien compris que la parfumerie n’était pas mon domaine de prédilections. Ce n’est pas le genre de contact que je recherche avec le client… loin de là ! Je préfère “utiliser mes mains”.

Partage toi aussi ton expérience dans tes stages en candidat libre !!!

8 réflexions sur “Comment faire un stage CAP Esthétique en candidat libre ? Réponse du Ministère de l’Éducation Nationale”

  1. Bonjour je suis une formation en candidat libre (cap esthetique) l’academie me dit que je suis obligé de faire deux stage un de 3 semaines en ventes et un de 3 semaines en parfumerie, j’avais dit au centre de formation que je ne pouvais absolument pas faire de stage en entreprise ils m’avaient dit que ce n’était pas obligatoire, hors l’academie me dit le contraire , je voudrais savoir si vraiment c’est obligatoire pour passer le cap , et comment faire car je me suis engagé au près du centre et je vais payer pendabnt 3 ans une formation que je ne pourrais pas concretiser je suis decu et je me sens trompé par le centre .

    1. Avez-vous bien précisé à l’académie que vous étiez candidate libre ? Effectivement selon les académies le stage peut être obligatoire. Rappelez l’académie pour reconfirmer cette histoire de stage. Si c’est bien obligatoire, rappelez le centre de formation et voyez avec eux…

  2. Bonjour Madame,
    Concernant le stage en entreprise,est ce une obligation quand on a déjà travailler en institut de beauté ?

    Je vous remercie de votre aide !

    1. Dans certaines académies le stage est non obligatoire. Dans ce cas votre expérience en institut suffit (vous pouvez vous en servir pour votre dossier de vente).

  3. Bonjour,

    je suis actuellement salariée du secteur privé et j’ai plus de 27 ans. Bien que le stage ne soit pas obligatoire pour obtenir le diplome, je voudrais quand même en faire un (ou plusieurs). Si je comprends bien le post ci-dessus, il n’y a aucun moyen pour moi de faire un stage si je m’inscris en candidat libre?

    Si c’est bien le cas, j’ai eu connaissance d’une “pseudo-école” en ligne qui fournit quelques cours de CAP, mais qui peut surtout fournir des conventions de stage. Il s’agit de espace-concours. L’année coute 195€, mais si cela me permet de faire des stages je serai prête à investir ce montant…

    Merci! Alice

    Merci!*
    Alice

    1. Bonjour Alice,
      J’ai eu au téléphone une personne du droit du travail. D’après en tant que salarié vous ne pouvez pas faire de stage même avec une convention (en théorie bien sûr…).
      Elle m’a dit que vous deviez utiliser votre DIF ou CIF.

  4. Bonjour,
    actuellement Maman a foyer de 27ans ( donc pas d’indemnisation pole emploie, ni de mission locale), j’ai contactée le SIEC, je leurs est parler de mon cas et donc demandé ce que je devais faire en ce qui concernait le stage. Voici leur réponse.

    Réponse du SIEC :
    Bonjour, En tant que candidat libre, les stages ne sont pas obligatoires. Ils sont cependant conseillés car les dossiers de vente à produire doivent s’appuyer sur une expérience professionnelle (pour laquelle aucun justificatif ne sera à fournir). Cordialement.

    En espérant que cette réponse aidera les candidate libre d’île de France ( j’ai contacté le SIEC en île de france

    1. Merci Jennifer.
      Effectivement aucune aide ne sera fournie de la part des académies même en ce qui concerne les conventions de stage.
      Pour bénéficier de l’Evaluation en Milieu de Travail il vous faut juste être inscrite à Pôle Emploi. Vous pouvez en bénéficier même si vous ne touchez pas d’allocations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier