gtm Faut-il un diplôme pour être prothésiste ongulaire ?

Faut-il un diplôme pour être prothésiste ongulaire ?

Faut-il un diplôme pour être prothésiste ongulaire, une vraie experte ? Beaucoup pensent qu’il est indispensable d’être diplômé, quel que soit les métiers, afin d’être reconnue et de réussir.

En réalité, certaines professions comme la prothésie ongulaire peuvent aujourd’hui être exercés sans diplôme. L’expansion des nouvelles technologies en est la raison. Néanmoins, pour ce métier en particulier, il faut absolument développer les compétences nécessaires et acquérir un certain niveau d’expérience.

Tu veux devenir une vraie spécialiste en prothésie ongulaire ? Tu as de la chance, car cet article va justement te détailler toutes les possibilités pour exercer le métier de prothésiste ongulaire ?

Le cadre légal du métier de prothésiste ongulaire

Le cadre légal du métier de prothésiste ongulaire est assez « léger ». En effet, il n’y a pas vraiment d’exigence de diplôme particulier pour exercer. Les exigences légales se concentrent davantage sur certains points :

  • l’ouverture de la société ;
  • le respect de certaines règles ou normes.

La réglementation française en matière de prothésie ongulaire

Selon la réglementation française, il n’y a pas vraiment de loi prothésiste ongulaire. En fait, c’est un métier peu encadré légalement. Quelques exigences sont néanmoins à suivre si tu veux :

  • te mettre à ton compte ;
  • faire une carrière en solo ;
  • ouvrir une société.

Cependant, le métier en lui-même n’a pas réellement d’exigence. Il existe tout de même un CQP styliste ongulaire, qui a été créé et qui est aujourd’hui reconnu. Pour y avoir accès, certains prérequis sont nécessaires. J’y reviendrai dans le prochain paragraphe.

Les diplômes et certifications reconnus

diplôme

Le CQP styliste ongulaire est le seul diplôme officiel en onglerie. Il est accessible uniquement aux personnes avec des diplômes dans l’esthétique comme le CAP esthétique cosmétique parfumerie.

Sans cela, il te faudra au moins deux ans dans le domaine de l’esthétique sous le contrôle d’un ou d’une esthéticienne diplômée. Après cette période, tu pourras suivre le CQP styliste ongulaire, mais avec un module complémentaire spécifique.

Avec un diplôme en coiffure (CAP, BP ou BM), tu pourras également suivre le CQP styliste ongulaire. Encore une fois, ce sera avec un module complémentaire.

Cependant, tu n’es pas obligée de t’orienter vers un CQP. N’importe quelle école ou organisme de formation qui propose une formation prothésiste ongulaire fera l’affaire.

Tu peux par exemple aller sur Internet, faire tes recherches et sélectionner une formation onglerie.

Selon la réglementation française, il est possible d’être prothésiste ongulaire sans diplôme. Cependant, être diplômée a ses avantages. Plusieurs formations sont d’ailleurs disponibles en ligne. Ils vont te permettent d’avoir une certification comme le CQP ou le CAP esthétique.

Des qualifications sont bien évidemment nécessaires pour devenir prothésiste ongulaire. Je te les présente dans la section suivante.

Les qualifications nécessaires pour devenir prothésiste ongulaire

Tu veux prospérer et t’épanouir dans le métier de styliste ongulaire ? Tu dois alors acquérir certaines compétences et un savoir-faire indispensables. Voyons ensemble comment devenir prothésiste ongulaire.

La maîtrise des techniques de prothésie ongulaire

vernis sur un ongle

Le prothésiste ongulaire peut embellir les ongles des mains ou des pieds. Très souvent, le maquillage permanent ou non des mains est le plus courant. Tu as par exemple l’application de vernis à ongles.

Au niveau de la maîtrise des techniques, plusieurs étapes sont à suivre. Tu dois d’abord te former sur les techniques de base. Elles comprennent tout ce qui est lié aux règles d’hygiène et de sécurité.

Il est ensuite crucial de bien comprendre la structure de l’ongle et de maîtriser sa préparation.

Les protocoles de cette préparation vont différer d’une école à l’autre, en fonction des produits utilisés. Cependant, l’important est de :

  • saisir comment faire des French avec des ongles « simples » ;
  • maîtriser la pose de chablons et de capsules.

Il va ensuite falloir choisir la technique de base à utiliser. En effet, tu en as à base de gel ou de résine, etc. Enfin, une fois ces techniques maîtrisées, tu peux viser celles plus avancées pour te spécialiser dans ce métier.

Les formations professionnelles en esthétique des ongles

Une femme qui lime l'ongle de sa cliente

Pour suivre une formation et embellir les ongles naturels de tes clients, il existe beaucoup de formations. Si jamais tu ne veux pas forcément passer le CQP, plusieurs options s’offrent à toi. Tu devras fouiller sur Internet et évaluer les différentes formations.

Regarde bien les différents programmes qui te sont proposés et leurs contenus. Ils doivent absolument intégrer tout ce qui concerne :

  • la sécurité ;
  • l’hygiène ;
  • la structure de l’ongle ;
  • la vente. 
Une fois formée, tu dois apprendre à attirer la clientèle. Il est également essentiel que tu saches comment te mettre à ton propre compte.

Pour devenir prothésiste ongulaire, certaines techniques de bases sont essentielles à maîtriser. Tu pourras par la suite te spécialiser pour gagner en expertise. Une formation professionnelle sera donc indispensable. Tu auras le choix entre le CQP, le CAP esthétique, etc. En effet, il existe plusieurs formations en ligne.

Cependant, sache qu’il existe aussi d’autres façons de devenir prothésiste ongulaire. Voici quelques choix alternatifs.

Les parcours alternatifs pour devenir prothésiste ongulaire

Si tu envisages une reconversion en tant que prothésiste ongulaire, beaucoup de possibilités existent. Tu peux te former dans divers centres.

De plus, tu as le choix entre une formation à distance ou en présentiel. Il est aussi possible de t’autoformer et d’apprendre plus ou moins sur le terrain. Tu pourras être considérée comme un auto entrepreneur.

L'apprentissage sur le terrain

Se former grâce à l’expérience peut bien être une bonne chose. Tu peux apprendre sur le terrain en observant et en demandant des conseils. Cependant, je recommande personnellement de suivre au moins une formation de base.

L’apprentissage sur le terrain peut être compliqué. Il te faudra déjà trouver un professionnel qui voudra bien t’accueillir et te prendre en stage.

Évite de te lancer en tant que prothésiste ongulaire sans formation. Cela peut t’empêcher de trouver un stage de préparation.

Si jamais tu souhaites vraiment devenir prothésiste ongulaire, trouve une formatrice. Au lieu d’un apprentissage direct sur le terrain, je te conseille encore une fois de suivre une petite formation de base.

L'auto-formation et les ressources en ligne

L’autoformation peut toujours être possible. Cependant, je pense que suivre une formation est indispensable pour apprendre les bases.

Si ton budget ne le permet pas, tu peux aller voir une formatrice prothésiste ongulaire. Il y a aussi la possibilité de se former en ligne et d’aller voir des vidéos YouTube.

L’important est de savoir bien préparer les ongles ou les faux ongles et d’avoir les bases. Cela te permet déjà de faire les premiers soins ou une première pose simple. Tu peux par la suite :

  • te diversifier avec des techniques d’apprentissage dans le nail art ;
  • t’inspirer de ce que tu vois sur les réseaux sociaux tels qu’Instagram. 

Il ne serait donc plus forcément nécessaire d’aller suivre une vraie formation en ligne.

  À toi de faire le bon choix suivant tes objectifs et tes moyens. L’essentiel est vraiment d’acquérir les compétences nécessaires pour satisfaire et fidéliser tes futures clientes.

Sache qu’il est alors possible d’exercer en tant que prothésiste ongulaire sans diplôme. Cependant, en avoir un est toujours avantageux. Allons de ce pas voir le véritable atout d’avoir ce diplôme.

La valeur ajoutée d'un diplôme en prothésie ongulaire

Tu souhaites avoir un diplôme en prothésie ongulaire reconnu par l’état ? Je te recommande alors de t’orienter vers un CQP styliste ongulaire.

Attention, car il n’est pas ouvert à tout le monde comme nous le verrons ci-après. Sinon, tu peux aussi t’orienter vers des certifications.

Les avantages d'une certification pour le développement professionnel

Si jamais tu t’es formée par toi-même, eh bien cela pourrait faire peur aux clientes. Elles peuvent s’interroger : ” Ah bon, vous avez été formée où ?”. Si tu réponds que tu t’es formée toute seule, cela peut les inquiéter. Ainsi, tu risques de perdre de la clientèle.

Il est donc important de choisir des formations certifiantes. Les certificats obtenus pourront être encadrés et exposés aux yeux de tous. Ils te crédibiliseront en tant que professionnel, que ce soit auprès des clients ou des employeurs.

Je te conseille alors, en tant que future prothésiste ongulaire, de vraiment te former. Tu peux le faire via :

  • des écoles renommées ;
  • des formations en ligne reconnues.

Il est aussi possible de te former directement avec les marques qui ont leurs propres protocoles. Celles-ci vont parfois te permettre d’utiliser des certificats.

Lorsque tu présentes des certificats liés à la marque que tu utilises, cela peut réellement rassurer ta clientèle.

Perception du diplôme par le marché de travail

Lorsque tu deviens un prothésiste ongulaire, deux options s’offrent à toi :

  • soit te mettre à ton compte ;
  • soit travailler pour un salon de beauté. 

Si tu te présentes en tant que salarié(e) ou partenaire, il est crucial de justifier des formations solides.

Le CQP stylisme ongulaire est vraiment reconnu, car il a spécialement été élaboré pour cela. Néanmoins, une certification d’école reconnue ou de marque serait également suffisante.

Quant à la perception du diplôme sur le marché du travail, elle reste significative :

  • soit tu prouves par tes talents que tu es bonne et peux satisfaire les clients ;
  • soit tu viens présenter des diplômes (au moins au tout début lorsque tu te lances).

  Avoir un diplôme en prothésie ongulaire est donc vraiment important. Il te crédibilisera en tant que professionnel auprès de ta clientèle. Tu seras aussi mieux perçue sur le marché du travail. Il facilitera alors ton développement personnel.

Foire aux questions

Faut-il un diplôme pour exercer le métier de prothésiste ongulaire ?

Selon la loi, aucun diplôme n’est indispensable pour exercer le métier de prothésiste ongulaire. Cependant, il est fortement recommandé de suivre une formation de base pour savoir comment se lancer.

Il peut s’agir d’une formation directe avec les marques qui vont te permettre de bien comprendre les différents protocoles. Tu peux également t’orienter vers un diplôme officiel, qui est le CQP de styliste ongulaire. Par contre, il y a des prérequis et celui-ci n’est pas ouvert à tout le monde.

Peut-on devenir prothésiste ongulaire sans formation ?

Il est possible d’ouvrir un petit local ou de se lancer en tant que prothésiste ongulaire sans être formée. Néanmoins, il est essentiel de pouvoir présenter des certifications et des diplômes. Ils vont venir asseoir le professionnalisme de la prothésiste ongulaire.

Si jamais tu te lances sans rien, ce sera plus compliqué pour toi. Si tu te mets à ton compte, tu devras attirer de la clientèle et faire des partenariats avec :

  • un institut de beauté ;
  • des salons de coiffure, etc.

Encore sans diplôme et sans réalisation, tout cela va être compliqué pour toi.

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *