gtm Comment devenir prothésiste ongulaire : les étapes clés pour réussir
Comment devenir prothésiste ongulaire : les étapes clés pour réussir

Comment devenir prothésiste ongulaire : les étapes clés pour réussir

Tu cherches à maîtriser les techniques pour embellir les ongles de tes futurs clients ou clientes ? Devenir prothésiste ongulaire est déjà un bon début pour y parvenir.

Cette profession te permet d’exercer en tant que professionnelle qualifiée. Tu auras pour rôle d’entretenir et d’embellir les ongles de ton ou ta cliente selon ses goûts.

L’un des avantages de ce métier est qu’il ne nécessite pas l’obtention d’un CAP en esthétique. Cependant, je le conseille fortement et je vais t’expliquer pourquoi dans la suite de cet article.

Le métier de prothésiste ongulaire

Le métier de prothésiste ou styliste ongulaire est très technique, mais aussi créatif. Il y a plein de compétences et de qualités requises pour pouvoir exercer. Nous allons le voir juste après.

Le gros avantage du métier prothésiste ongulaire est que tu peux :

  • soit te mettre à ton compte ;
  • soit travailler directement en tant que salarié.

Les compétences et qualités requises

Au niveau des compétences et des qualités requises, il faudra avoir :

  • un sens de l’esthétique avancé (nous sommes quand même dans le domaine de la beauté) ;
  • une connaissance très approfondie de la structure de l’ongle, de l’hygiène et de la sécurité.

En effet, tu vas toucher aux ongles et donc tu peux rapidement avoir des infections. Il est donc très important de bien développer tes connaissances en hygiène.

 Avoir une belle dextérité est aussi essentiel, notamment en nail art. Si tu te lances dans cette spécialité, tu auras souvent à faire des dessins de précision.

Tu seras aussi au contact de la clientèle. Il faut alors que tu aies une belle capacité d’écoute et que tu puisses la conseiller. Tu dois également savoir te remettre en question et te tenir à jour des dernières nouveautés.

Le parcours professionnel et les perspectives de carrière

Pour devenir prothésiste ongulaire, je conseille toujours de passer d’abord le CAP Esthétique. En effet, il s’agit d’une très bonne base dans le domaine de l’esthétique.

Tu trouveras plein d’informations dans le CAP qui ne vont peut-être pas t’intéresser surtout si tu veux juste t’occuper des ongles. Cependant, passer un CAP offre de nombreux avantages.

Tu vas par exemple pouvoir proposer des prestations beaucoup plus complètes à ta clientèle. Je pense notamment à des modelages de la main ou des masques.

Imaginons que tu aies des clients qui ont des mains très sèches. Eh bien, tu peux vraiment proposer des packs et te distinguer des autres prothésistes ongulaires. Contrairement à toi, elles vont se focaliser uniquement sur les ongles.

Il est donc avantageux de passer ton CAP Esthétique pour devenir prothésiste ongulaire. Ensuite, tu peux aller te perfectionner selon les techniques qui t’intéressent.

Pour exercer comme prothésiste ongulaire, avoir une connaissance approfondie de la structure de l’ongle est importante. Tu dois aussi développer ton sens de l’esthétique. Il est possible d’exercer sans diplôme, mais je te recommande de passer ton CAP Esthétique. Il te permettra de te différencier des autres prothésistes ongulaires.

Découvrons maintenant quelle formation suivre pour devenir prothésiste ongulaire ?

Se former pour devenir prothésiste ongulaire

Pour devenir prothésiste, il existe différentes formations spécifiques. Nous allons les voir juste après.

Les critères de choix d’une bonne formation

Pour choisir une bonne formation, tu peux commencer par aller dans une école qui est reconnue. Pense à vérifier les avis et les témoignages pour évaluer la qualité de cette école. Vérifie également le contenu détaillé des formations pour voir s’il correspond à tes attentes.

Se former pour devenir prothésiste ongulaire

 Fais cependant attention si tu décides de ne pas passer de CAP Esthétique. Ta première formation initiale doit absolument inclure tout ce qui est important à savoir sur les ongles :

  • hygiène ;
  • sécurité ;
  • structure ;
  • maladies.

Tu peux ensuite vérifier à quel moment tu peux t’inscrire dans la formation.

Vérifie si elle est distancielle ou en présentiel ? Une fois ta première formation terminée, je te conseille ensuite de suivre des formations complémentaires. Elles vont te permettre de devenir experte dans un domaine de l’onglerie.

Formation initiale ou continue : quel parcours choisir ?

Ton parcours doit vraiment correspondre à tes attentes et à ce que tu as envie de faire. As-tu envie de partir sur une formation qui va te permettre de travailler en même temps ? Désires-tu plutôt une vie de famille bien remplie ? Dans ce cas, opte pour une formation qui te permettra de t’occuper en même temps de ta famille.

Il est donc important d’étudier ces deux cas. Est-ce que tu préfères être en présentiel ou en distanciel ? Il y a des avantages et des inconvénients quel que soit ton choix.

Il m’est impossible de te dire quel parcours choisir exactement. Tu dois peser le pour et le contre. Pour cela, je te conseille :

  • de faire un petit tableau ;
  • d’y mettre des plus et des moins pour chacune des formations ;
  • de voir ce qui te correspondrait le mieux.

Je te recommande personnellement de passer ton CAP pour devenir prothésiste ongulaire. Tu pourras ensuite te former pour apprendre des techniques spécifiques. Dans le cas contraire, pense à suivre une formation incluant la structure et les maladies de l’ongle et l’essentiel sur l’hygiène et la sécurité.

Sache qu’il te sera difficile de devenir une vraie prothésiste ongulaire sans aucune expérience. Tu dois donc penser à beaucoup pratiquer afin d’en gagner.

L'importance de la pratique dans le métier

Tu vas bien évidemment apprendre des techniques en onglerie. Cependant, l’important est de pratiquer régulièrement. Je conseille de toujours suivre une formation pour avoir les bases.

Ensuite, tu prends quelques clients pour t’entraîner encore et encore. Ainsi, tu gagneras en expérience, ce qui te permettra d’aller plus loin dans ce métier.

Techniques de base et innovations en onglerie

Tu as les techniques de base pour exercer en tant que prothésiste ongulaire. Comme tout métier dans le domaine de l’esthétique et de la beauté, tu as aussi des innovations avec le temps.

 Il est donc important de se tenir constamment au fait des dernières innovations. Tu vas avoir, par exemple, de nouvelles astuces pour réaliser des French impeccables. En nail art, il y a toujours des nouvelles techniques qui arrivent.

Tu dois vraiment :

  • te mettre sur les réseaux sociaux ;
  • aller dans des congrès ;
  • t’abonner à des magazines.

Ainsi, tu pourras vraiment rester au fait de tout ce qui existe. Le monde de l’esthétique va très vite et si tu aimes ce métier, tu aimeras découvrir de nouvelles techniques.

Construire un portfolio professionnel

Si tu décides de te lancer à ton compte, je te conseille fortement de créer un portfolio. Le plus simple pour trouver des clients est d’utiliser Instagram.

Il peut cependant être intéressant de créer un vrai portfolio surtout si tu souhaites :

  • être salarié ;
  • créer des partenariats.

Lorsque tu vas chercher tes partenaires, tu vas pouvoir prendre ton portfolio et le montrer directement. Tu peux aussi créer des livres photo par exemple sur Google Photo ou sur Medium Photo. Il s’agit de deux plateformes intéressantes qui permettent d’imprimer des livres.

Cette création permet de montrer tes photos. Je te conseille donc d’en faire de haute qualité pour valoriser ton travail.

  • N’oublie pas de bien demander à ta modèle de se laver les mains.
  • Fais de belles photos bien cadrées.

Tu peux également inclure quelques témoignages pour renforcer ta crédibilité dans ton portfolio.

La prothésie ongulaire est un métier en constante évolution. Ainsi, de nouvelles techniques apparaissent de jour en jour. Pratiquer constamment devient une nécessité pour gagner en expérience et apprendre de nouvelles techniques. L’idéal pour trouver rapidement des clients est Instagram. Cependant, pense aussi à construire ton portfolio professionnel avec des photos.

Tu comptes te lancer à ton compte ? Voyons comment créer et développer ton activité de prothésiste ongulaire.

Créer et développer son activité de prothésiste ongulaire

Créer et développer son activité de prothésiste ongulaire

Si tu décides de te lancer à ton compte, il va falloir que tu crées ton entreprise. Tu devras ensuite penser à te développer. Pour cela, trouve de la clientèle en faisant :

  • du marketing ;
  • de la fidélisation.

Les aspects administratifs et juridiques

Une fois ta première formation de prothésiste ongulaire validée, il va falloir que tu enregistres ton entreprise. Je te conseille de te mettre en microentreprise pour démarrer. Ce choix te facilitera beaucoup les démarches administratives et juridiques.

Lorsque tu lances, l’important est d’aller chercher de la clientèle. La raison est simple. Qui dit clientèle dit chiffre d’affaires. Il serait dommage de perdre du temps sur de la comptabilité ou dans l’ouverture d’entreprise. En effet, ce n’est pas là qu’est notre cœur de métier.

De plus, l’envie de passer du temps avec tes clients sera plus grande. Tu voudras passer ce temps à te former et à découvrir de nouvelles techniques. Je te conseille donc la microentreprise pour gagner beaucoup de temps.

Marketing et fidélisation de la clientèle

Une fois que tu as ouvert ton entreprise, les deux réseaux sociaux que je te conseille sont :

  • Google ;
  • Instagram.

 Avec les fiches “Google My Business”, tu peux te rendre visible auprès des clients.

Quelqu’un qui cherche une prothésiste ongulaire ira souvent sur Google.

Il va faire une recherche afin de trouver la plus proche. Google va lui proposer toutes les prothésistes ongulaires qui sont dans sa zone. Si tu n’as pas de fiche “Google My Business”, les gens auront donc du mal à te trouver.

Instagram va te permettre d’avoir un portfolio. Tu vas pouvoir :

  • montrer directement ce que tu sais faire ;
  • proposer des offres promotionnelles, etc.

Afin de fidéliser la clientèle, l’important est un travail impeccable et de proposer une belle expérience.

Pour lancer ta propre société, je te recommande de l’enregistrer en tant que microentreprise. Cela te facilitera beaucoup de démarches administratives et juridiques. Tu devras ensuite choisir une stratégie marketing pour attirer et fidéliser les clients. Je te recommande pour cela Instagram et l’utilisation de Google My Business.

Foire aux question

Quels sont les équipements de base pour démarrer en tant que prothésiste ongulaire ?

En tant que prothésiste ongulaire, il y a certains équipements à avoir. Une table de manucure sera essentielle pour être bien installée et avoir une bonne ergonomie. En travaillant avec du gel, il va falloir une lampe UV ou LED pour fixer les faux ongles.

Au niveau des kits faux ongles, tu peux travailler avec :

  • soit du chablon ;
  • soit des capsules.

Ensuite, il y a tous les produits et désinfectants liés aux techniques et aux protocoles appris. Tu as notamment les gels UV, les résines acryliques, etc.

Beaucoup de prothésistes ongulaires aiment avoir une ponceuse électrique, ce qui est très utile. À cela, nous pouvons ajouter les pinceaux, les dotting tools, les pinces, les cotons, les limes, etc.

Quels sont les risques du métier de prothésiste ongulaire et comment s’en prémunir ?

Comme dans tout métier, il y a des risques en prothésie ongulaire. Ceux-ci peuvent être chimiques parce que la prothésiste ongulaire va être exposée au produit ongulaire. Il est donc important de prendre des produits de qualité.

Tu as aussi des risques physiques. Je parle des troubles musculo-squelettiques puisqu’en fait, tu vas toujours être dans la même position. Il est donc important :

  • d’être très bien installée ;
  • d’avoir un siège et des meubles adaptés.

Puis, il y a les risques au niveau de ta cliente. D’où la nécessité de :

  • te former à l’hygiène et à la sécurité ;
  • connaître parfaitement les structures et différentes maladies de l’ongle.

Cela te permettra de te prémunir contre les désagréments avec tes clients et tes clientes.

Peut-on exercer le métier de prothésiste ongulaire à domicile ?

Il est tout à fait possible d’être prothésiste ongulaire à domicile. Ce métier peut donc s’exercer directement de chez soi. Il suffit d’installer son petit local. Cependant, il est aussi possible de se rendre au domicile de ses clients.

Dans ce cas-là, il faut :

  • bien s’organiser et posséder des valises qui sont pratiques pour bien ranger tout le matériel ;
  • faire en sorte que tu puisses t’installer et ranger ton matériel de façon assez rapide.

De plus, beaucoup de personnes aiment bien avoir leur prothésiste ongulaire à la maison. Cela te permet donc d’attirer et de fidéliser une clientèle particulière.

Références

https://www.francetravail.fr/actualites/le-dossier/commerce-vente/beaute/le-metier-de-styliste-ongulaire.html

https://www.studyrama.com/formations/fiches-metiers/esthetique-beaute-coiffure/styliste-ongulaire-36342

https://www.leparisien.fr/etudiant/orientation/guide-metiers/metier-prothesiste-ongulaire/

https://www.legifrance.gouv.fr/conv_coll/article/KALIARTI000027036300

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *