Financement formation socio-esthéticienne : les possibilités
Financement formation socio-esthéticienne : une dame âgée et une esthéticienne

Financement formation socio-esthéticienne : les possibilités

Tu as envie de te lancer dans une reconversion mais tu t’inquiètes à propos du financement formation socio-esthéticienne ? Sache qu’il existe plusieurs dispositifs au choix pouvant prendre en charge tes frais pédagogiques.

Cependant, avant de commencer la recherche de financement pour ta formation socio-esthéticienne, sache qu’il te faudra d’abord obtenir un diplôme en soins esthétiques. Tu dois donc au moins passer ton CAP Esthétique.

Quant à la procédure à suivre pour financer ta formation socio-esthétique, elle dépend de ta situation professionnelle (demandeur d’emploi, salarié, travailleur indépendant, etc.). Pour savoir comment procéder selon ton cas, je t’invite à lire l’article jusqu’à la fin.

Tu sauras dès lors :

  • combien coûte les formations de socio-esthéticienne ;
  • les avantages et inconvénients d’un tel projet ;
  • les étapes à suivre pour le mener à bien ;
  • les dispositifs en mesure de financer ta reconversion selon ta situation professionnelle.

Tu es prête ? Allez hop, on s’y met !

Quel est le coût d’une formation de socio-esthéticienne ?

Il ne suffit pas d’avoir des notions ou même un diplôme dans les métiers de soins de beauté pour proposer des prestations de socio-esthéticienne. Tu dois au préalable te former dans le domaine. Je vais te donner rapidement les raisons pour lesquelles c’est une obligation. Ensuite, je te dirai combien coûte la formation et pourquoi ce tarif.

Pourquoi suivre une formation spécifique avant de devenir socio-esthéticien ou socio-esthéticienne ?

La socio-esthéticienne met ses compétences au service :

  • des personnes en détresse sociale ou en exclusion sociale ;
  • et des patients atteints d’une maladie mentale ou physique.

Elle prodigue également des soins esthétiques adaptés aux personnes âgées, aux clients de tout âge en situation de handicap, etc. De ce fait, tes missions en tant que socio-esthéticienne vont au-delà des soins de beauté. Tu es appelée à :

  • contribuer au bien-être de tes clients ;
  • les aider à surmonter les troubles de l’image de soi ;
  • améliorer leur qualité de vie.

C’est donc un métier qui nécessite d’avoir plusieurs connaissances complémentaires que tu n’auras pas dans les formations classiques en esthétique. Je veux parler des :

  • principes de base de la psychologie ;
  • techniques de soins esthétiques spécifiques à ce secteur ;
  • méthodes de gestions du stress ;
  • diverses techniques de communication selon les types de client ;
  • méthodologies d’animation d’activités de groupe telles que les ateliers, etc.

Il incombe alors à quiconque souhaitant devenir socio-esthéticienne de se former au préalable afin d’acquérir ces notions indispensables. Pour cela, il existe plusieurs options :

  • s’inscrire dans une faculté de médecine pour obtenir un DU Spécialisation Esthétique en milieu médical ;
  • suivre un cursus universitaire et décrocher un DU socio-esthétique ;
  • opter pour la formation du CODES et avoir un certificat professionnel qui confère le titre de socio-esthéticienne.

Plusieurs instituts agréés proposent également des formations en socio-esthétique. La durée et le prix de la formation varient cependant en fonction de l’option choisie.

Les Cours d’Esthétiques à Option Humanitaire et Sociale (CODES)

Considérée comme étant la référence en socio-esthétique, l’expertise du CODES n’est plus à démontrer. L’association propose chaque année une offre de formation continue ouverte à tout public disposant au moins d’un CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie. Cette formation aboutit à une certification reconnue par le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) qui :

  • te confère le titre de socio-esthéticienne ;
  • et atteste de ton savoir-faire dans le domaine.

Le coût pédagogique de la formation s’élève à 4.900 euros. Ce montant exclut les frais annexes à savoir la restauration, l’hébergement, le transport, etc. Il faut ensuite prévoir 80 euros de frais de dossier.

Se former dans des organismes

Le contenu de la formation et le coût sont spécifiques à chaque organisme. En général, une formation socio-esthétique peut coûter jusqu’à 8.000 euros voire plus. Certains instituts proposent alors un mode de paiement mensuel ou offrent une possibilité de règlement en plusieurs tranches.

Quoi qu’il en soit, le montant varie essentiellement suivant les critères ci-après :

  • la qualité de la formation ;
  • les supports pédagogique qui seront fournis ;
  • la nature de la formation (en présentiel ou en ligne) ;
  • les formateurs et les intervenants ;
  • la durée de la formation ;
  • le temps de stage ;
  • les thématiques abordées, etc.

Maintenant que tu en sais plus sur le coût de la formation socio-esthéticienne, qu’attends-tu pour te reconvertir dans le métier ?

Reconversion professionnelle : avantages et inconvénients

2 flèches

Vu le coût des formations en socio-esthétique, tu te demandes si ton initiative vaut vraiment la peine ? Voici quelques bonnes raisons de se lancer sérieusement. Crois-moi, elles te feront oublier l’aspect financier.

Les avantages de la reconversion

Une reconversion dans le métier de socio-esthéticienne offre plusieurs avantages. Pour commencer, retiens que c’est un secteur prometteur qui te donne la possibilité d’évoluer professionnellement et dans lequel la routine n’existe pas.

Il te laisse aussi le droit de choisir ton statut professionnel. Tu peux donc travailler :

  • en indépendant ;
  • à domicile ;
  • en tant que salarié dans un établissement socio-médical ;
  • en intérim, etc.

En plus de te permettre de vivre pleinement ta passion, le métier de socio-esthéticienne est gratifiant ; c’est un choix de carrière épanouissant. Tu pourras développer une complicité avec chacun de tes clients et surtout être au cœur de leur bien-être.

Par ailleurs, te reconvertir en socio-esthéticienne te permet de continuer à offrir tes services d’esthéticienne à tes anciens clients. Tu n’es donc pas tenue de te limiter aux établissements médico-sociaux.

Difficile de parler des avantages sans évoquer les inconvénients, n’est-ce pas ? Parlons-en donc !

Les inconvénients

A priori, je parlerai des contreparties plutôt que des inconvénients. Ainsi, se reconvertir dans la socio-esthétique implique d’abord d’avoir un diplôme de base en esthétique. Il faudra ensuite suivre une formation certifiante. Cela implique donc des investissements supplémentaires.

Un autre point à ne pas négliger est l’aspect très physique de ce métier. La socio-esthéticienne passera en effet la majeure partie de ses journées de travail debout. Ses bras seront très sollicités pour les différents soins esthétiques et son dos encore plus, surtout quand elle devra se déplacer avec du matériel lourd.

De même, il est courant qu’elle doive sacrifier ses week-ends pour s’occuper de ses clients et se soucier de leur bien-être.

Ces détails mis à part, tu verras que c’est du bonheur d’exercer le métier de socio-esthéticienne. Permets-moi donc de te donner quelques conseils pour réussir ta démarche.

Reconversion en socio-esthéticienne : par où commencer ?

Je peux déjà te dire que le premier niveau à franchir pour mener à bien ton projet est de passer ton CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie. Néanmoins, il te faudra accomplir une toute petite tâche en amont. Il s’agit essentiellement de faire une évaluation de ta situation actuelle et tes aptitudes professionnelles.

Évalue ta situation et tes compétences actuelles

La mission principale de la socio-esthéticienne est d’abord d’apporter une aide psychologique à ses clients. Elle pourra ensuite prodiguer des soins esthétiques adaptés à leurs situations.

Son travail ne se limite donc pas aux prestations d’une spécialiste de beauté (soin des mains et des pieds, gommage, épilation, modelage du corps, traitement des rides, etc.). Pose-toi ainsi les bonnes questions avant de te lancer pleinement dans les démarches.

  • Te sens-tu capable de prendre soin des malades dans un hôpital ou clinique et des personnes âgées dans les maisons de retraite ?
  • Es-tu en mesure de fournir des soins esthétiques dans des centres de détention tout en faisant preuve d’empathie et de discernement ?
  • Pourrais-tu aider plusieurs clients en détresse sociale ou dans diverses situations, sans que cela n’affecte ta vie personnelle ?
  • Qu’en est-il de tes qualités et compétences actuelles ?

La meilleure option pour évaluer facilement ta situation et tes aptitudes est de faire appel aux services d’un expert en évolution professionnelle. Ce dernier sera en mesure :

  • de déterminer tes compétences réelles ainsi que tes lacunes ;
  • et de définir la formation qu’il te faut suivre pour exercer en tant que socio-esthéticienne.

Au besoin, il pourra aussi te recommander l’organisme de formation appropriée.

Toutefois, tu dois avant tout être titulaire d’un diplôme en esthétique. Si ce n’est pas le cas, c’est donc le moment de commencer à préparer ton CAP.

Forme-toi en commençant par un CAP Esthétique

Je me permets de te le redire, il te faut au minimum un diplôme de base en esthétique pour devenir socio-esthéticienne. Passer le CAP Esthétique est donc la première étape de ta reconversion. Tu te demandes pourquoi cela ?

Sache que de tous les diplômes qui débouchent sur le métier de socio-esthéticienne, le CAP Esthétique est celui qui s’obtient le plus rapidement. Pour preuve, en 5 ou 6 mois de formation, tu peux passer ton CAP sans pour autant devoir mettre en suspens toutes tes occupations.

Comment est-ce possible ? Tout simplement parce que tu as la possibilité de suivre une formation à distance en e-learning depuis chez toi pour préparer ton examen.

De plus, le CAP Esthétique est la référence pour exercer dans le secteur de la beauté. C’est d’ailleurs un diplôme qui :

  • te donne de la crédibilité ;
  • et te permet de travailler immédiatement dès son obtention.

Passe donc ton CAP et choisis ensuite une formation certifiante pour devenir socio-esthéticienne. Quant aux frais de formation, pas d’inquiétudes, ils peuvent être pris en charge par certains dispositifs.

Financement formation socio-esthéticienne : les choix selon ton statut

Une femme qui tient de l'argent

Selon ta situation professionnelle, il existe plusieurs choix de financements possibles pour prendre en charge ta reconversion. Certains de ces dispositifs couvrent entièrement les dépenses. D’autres par contre prennent uniquement en charge une partie des frais de formation. En voici les détails selon la situation professionnelle.

Si tu es demandeur d’emploi

Tu peux faire financer ta reconversion par un des dispositifs ci-après :

  • Aide Individuelle à la Formation (AIF) ;
  • Compte personnel de formation (CPF) ;
  • Contrat de professionnalisation.

Si tu es salariée en intérim, en CDI ou en CDD

Que tu sois sous l’un ou l’autre des trois contrats, les dispositifs ci-après sont en mesure de financer ta reconversion socio-esthéticienne :

  • le Compte personnel de formation (CPF) ;
  • la promotion par alternance Pro-A ;
  • le Compte personnel de formation de transition professionnelle ;
  • le plan de développement des compétences.

Si tu es travailleur indépendant

Il existe trois systèmes à même de financer ta reconversion si tu es un travailleur indépendant. Ce sont les dispositifs ci-dessous :

  • le crédit d’impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise ;
  • les Fonds d’Assurance Formation (FAF) ;
  • le Compte personnel de formation (CPF).

Si tu es intérimaire

Dans le cadre de ta reconversion professionnelle dans le métier de socio-esthéticienne, les dispositifs en mesure de t’apporter un accompagnement financier sont :

  • les Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire (FAFTT) ;
  • le Compte personnel de formation (CPF) ;
  • les Contrat de professionnalisation ;
  • le Compte personnel de formation de transition professionnelle.

Si tu es fonctionnaire

En tant que fonctionnaire, tu peux faire financer entièrement ou partiellement ta reconversion professionnelle par les deux dispositifs suivants :

  • le Congé de Formation Professionnelle (CFP) ;
  • le Compte Personnel de Formation (CPF).

Nous voici à la fin de cet article. Tu sais désormais comment financer ta formation professionnelle socio-esthéticienne. Il ne te reste qu’à te lancer dans ta reconversion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier