Formation socio-esthéticienne pour aide-soignante : le guide
Formation socio-esthéticienne pour aide-soignante : le guide

Formation socio-esthéticienne pour aide-soignante : le guide

Tu souhaites passer d’aide-soignante à socio-esthéticienne, mais tu ignores quelle formation suivre ? Il te faudra avant tout passer le CAP Esthétique avant de vouloir te lancer dans ta reconversion professionnelle.

Le métier de socio-esthéticienne est très exigeant. Tu dois donc avoir certains prérequis, dont un diplôme d’esthéticienne et de l’expérience avant de vouloir te former.

Quand tu auras lu cet article, tu connaîtras toutes les qualifications requises et l’essentiel à savoir au sujet de la formation socio-esthéticienne pour aide-soignante.

Concentre-toi au maximum et bonne lecture !

Une socio-esthéticienne c’est quoi ?

Une esthéticienne et une dame âgée

La socio-esthétique est une des spécialisations du secteur de la beauté. Une discipline auparavant peu connue, ses champs d’application sont entre autres les centres médico-sociaux et les maisons d’arrêt.

Une socio-esthéticienne est donc une professionnelle des soins esthétiques qui fait bénéficier de ses compétences aux résidents de ces différentes structures.

Le métier de socio esthéticienne t’intéresse ? Alors voici en quoi consistera ton travail.

Les missions de la socio-esthéticienne

La socio-esthéticienne aussi désignée par psycho-esthéticienne est une professionnelle qui réalise des prestations de soins esthétiques à ses patients.

Eh oui ! dans le métier de la socio-esthétique, les termes patients et bénéficiaires sont généralement utilisés pour désigner le client.

En effet, à la différence d’une simple esthéticienne qui dispense uniquement des soins esthétiques, elle leur apporte en plus des aides psychologiques sous forme de soutien ou même un accompagnement.

Je le disais tantôt, ses bénéficiaires sont des clients fragilisées, donc des personnes en souffrance car :

  • accidentées ;
  • en situation de handicap ;
  • atteintes d’une maladie mentale ;
  • en rupture sociale ;
  • sujettes à une dépendance ;
  • en âges avancés ;
  • dans un état d’épuisement moral et physique ;
  • en milieu carcéral, etc.
En tant que socio-esthéticienne, ton travail sera donc porté sur l’estime de soi et le bien-être de tes clients.

Mise à part les types de soins esthétiques fournis par les spécialistes de la beauté classiques (soin du visage, des mains, des pieds, du corps, traitement des ongles, maquillage, épilation, modelage, massage, etc.), tes missions seront essentiellement :

  • la resocialisation ;
  • un accompagnement corporel ;
  • la reconstitution d’une bonne image de soi ;
  • l’animation des activités de groupe et des ateliers sur les pratiques socio-esthétiques, etc.

Tu auras également à assurer la prise en charge des patients de tout âge sujets à des pathologies variées.

Les psycho-esthéticiennes collaborent étroitement avec les professionnels de la santé, les assistantes sociales et le personnel soignant des établissements (infirmières…) où elles interviennent. À ce propos, leurs compétences sont sollicitées dans plusieurs milieux.

Les lieux d’exercice de la socio-esthéticienne

En dehors des instituts de beauté, les esthéticiennes peuvent proposer des prestations de soins esthétiques chez elles ou bien se déplacer vers leurs bénéficiaires. C’est également le cas des socio-esthéticiennes, bien qu’elles soient principalement attendues dans des établissements spécialisés. Tu les retrouveras ainsi en milieu carcéral et dans les :
  • maisons de retraite ;
  • centres psychiatriques ;
  • hôpitaux ou cliniques ;
  • milieux associatifs, etc.
La socio-esthéticienne intervient également à domicile pour s’occuper des seniors et des personnes :
  • à mobilité réduite ;
  • atteintes d’une addiction ;
  • dans un état d’épuisement moral et physique avancé.
Rassure-toi ma chère, tu travailleras seulement dans les établissements de ton choix. Si tu exerces en libéral, tu auras même la liberté de définir le type de client que tu préfères. N’est-ce pas merveilleux ? 😉
Poursuis donc la lecture pour découvrir plusieurs bonnes raisons pour lesquelles tu devrais réellement te lancer dans ta reconversion

Pourquoi se reconvertir en socio-esthéticienne ?

2 mains qui se tiennent

Tu te demandes si ça vaut la peine de passer d’aide-soignante à socio-esthéticienne ? J’ai envie de te répondre en même temps oui, oui, et oui 😆, mais je te laisse le découvrir par toi-même. Je vais donc te donner quelques bonnes raisons de te reconvertir en socio-esthéticienne.

Tu exerceras ta passion

Le sens de l’écoute est l’un des traits caractéristiques des aide-soignantes. Elles sont en général très attentionnées et tiennent compte de chaque détail. Nous attendons d’elles de la compassion, le respect de l’autre et parfois un peu d’humour pour nous mettre à l’aise.

Sache que toutes ces qualités sont aussi indispensables dans ce métier qu’est la socio-esthétique. Il faut être passionnée pour devenir aide-soignante, il en est de même pour le métier de socio-esthéticienne.

De plus, c’est une profession qui t’offre la liberté de définir les types de prestation que tu souhaites proposer, à qui et où. Tu exerces ainsi un métier qui te plaît réellement sans pour autant abandonner tes passe-temps.

Ma Déesse, qu’attends-tu pour vivre pleinement de ta passion ?

Tu pourras diversifier tes compétences

As-tu horreur de la routine ? Si oui, tu es faite pour devenir socio-esthéticienne. En effet, un des avantages d’exercer ce métier est que tu auras l’occasion de travailler avec différents profils de clients. Tu vivras ainsi une expérience unique avec chacun d’eux.

De même, tu ne seras plus limitée à :

  • accueillir les patients pour ensuite les installer ou les transférer ;
  • surveiller leurs fonctions vitales et assurer la continuité des soins.

En plus de fournir les prestations d’une professionnelle des soins esthétiques, tu contribueras de plusieurs manières à l’amélioration de la qualité de vie de tes bénéficiaires.

Il t’incombera donc de diversifier tes méthodes de travail et de pouvoir t’adapter à la situation de chaque patient. Pour être efficace, tu devras généralement développer un certain niveau de complicité avec eux.

Un besoin de se rapprocher encore plus de ses patients

L’aide-soignante et la socio-esthéticienne ont un point commun : le besoin d’être plus proche des bénéficiaires. Elles sont vraiment à l’écoute de chacun d’entre eux et peuvent ainsi réaliser les soins esthétiques dont ils ont réellement besoin. L’une autant que l’autre sont en mesure d’aider chaque patient :

  • à surmonter la situation qu’il traverse ;
  • et à reprendre confiance en soi.

C’est donc une mission qui nécessite de se rapprocher réellement du patient, sans quoi il est quasiment impossible de lui venir en aide.

Cela requiert parfois du temps, mais avec de la patience tu y parviendras. Crois-moi, il est plus facile pour une aide-soignante que n’importe qui d’autre de devenir socio-esthéticienne.

Le souci du bien-être psychologique de ses patients

La socio-esthétique est généralement désignée comme étant la dimension sociale du domaine de la beauté. Je te laisse deviner pourquoi ? C’est parce qu’il s’agit d’une discipline qui implique de mettre son savoir-faire au service des personnes en difficultés (maladie, handicap, rupture sociale, etc.).

En tant que socio-esthéticienne, tu dois donc penser au bien-être physique et psychologique de tes bénéficiaires. Tu dois aussi t’assurer de leur bien-être physiologique, esthétique et émotionnel. Il te faudra également te montrer engagée envers eux.

Parlons à présent de l’aspect financier. Time is money 💶, pas vrai ?

Un complément de revenus

En libéral, tu as la possibilité :

  • de définir ton temps de travail ;
  • et de t’organiser en conséquence.

Si tu es salariée dans un établissement médico-social, tu pourras également intervenir pour ton propre compte auprès de certains clients à domicile. Cela te fera un complément de revenus.

Il en de même pour les bénéfices que tu feras sur la vente des produits cosmétiques.

Un salaire plus élevé à domicile qu’en milieu hospitalier

Ton salaire en milieu hospitalier commence à partir du SMIC et varie selon tes diplômes et tes expériences. En étant socio-esthéticienne à domicile, tu pourras gagner beaucoup plus.

Pour cela, tu devras développer ton sens de l’organisation et de meilleures techniques de vente. En effet, ton salaire dépendra avant tout du nombre de clients que tu reçois.

Ensuite, il faudra tenir compte des bénéfices que tu feras sur les produits et accessoires cosmétiques que tu parviendras à vendre.

J’espère avoir réussi à dissiper tes doutes !

Tu te sens maintenant prête à commencer ta reconversion ? Alors choisis la formation en socio-esthétique appropriée et fonce !

Pourquoi se reconvertir d’aide-soignante en socio-esthéticienne ?

  • Exercer sa passion

  • Diversifier ses compétences

  • Pouvoir plus se rapprocher de ses patients

  • Se soucier du bien-être psychologique de ses patients

  • Avoir un complément de revenus

  • Bénéficier d’un salaire plus élevé

Quelle formation socio-esthéticienne pour aide-soignante suivre ?

Tu t’interroges sur le parcours à suivre ? Et bien avant tout, sache qu’il est impossible de passer directement du metier d’aide-soignante à celui de socio-esthéticienne. La réglementation exige que tu aies d’abord un diplôme en esthétique et que tu suives une formation de socio-esthéticienne avant d’exercer. Parmi tous les diplômes reconnus, le CAP Esthétique est le plus accessible.

Devenir esthéticienne en passant son CAP Esthétique

En dehors du Bac Pro, du BTS et des diplômes universitaires en esthétique, seul le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie te donne accès aux formations pour devenir socio-esthéticienne. C’est un diplôme que tu peux passer en 1 an de préparation.

Sekaï Esthétique et d’autres organismes proposent d’ailleurs des formations d’une durée minimale de 6 mois qui te permettront de cartonner aux épreuves du CAP Esthétique. Elles sont valables que tu veuilles passer l’examen en candidat libre ou non.

Selon ton choix et en fonction de l’école, du centre de formation ou de l’institut, la formation peut se tenir en présentiel ou à distance.

Une fois que tu auras décroché ton CAP Esthétique, tu pourras suivre une formation de socio-esthéticienne et le tour est joué.

Devenir socio-esthéticienne en suivant une formation

Il est indispensable d’avoir un diplôme en esthétique pour s’inscrire à une formation de socio-esthéticienne. Tu devras aussi justifier d’avoir 2 ans d’expériences au minimum en institut de beauté.

Dès lors que ces conditions sont remplies, tu pourras opter pour une formation d’un an en socio-esthétique. Une des références dans le domaine est le CODES (Cours d’esthétique à option humanitaire et sociale). C’est une certification reconnue au RNCP et qui octroie le titre de socio-esthéticienne.

Quelles difficultés pour la reconversion ?

Tu es susceptible de rencontrer quelques difficultés durant ta reconversion dans le métier de socio esthéticienne. Elles sont essentiellement d’ordre financier, compte tenu du coût des formations en socio-esthétique.

Tu peux éventuellement avoir aussi du mal avec les débouchés, mais pas de panique. Je te dirai tout ce que tu devrais savoir à ce sujet.

L’aspect financier

Une inscription dans les programmes de formations en socio-esthétique est relativement chère. Elle coûte en moyenne entre 4 000 et 7 000 euros, voire plus selon les écoles.

Il existe cependant une miltitude de dispositifs de financement de formations pour la prise en charge ta reconversion en fonction de ta situation professionnelle.

La recherche de stage

Il est parfois difficile de trouver des lieux de stages durant la reconversion. Quelques écoles ou centres de formation de socio-esthétique intègrent alors les stages à leur programme.

Par ailleurs, plusieurs organismes et services sociaux offrent chaque année des opportunités de stages à l’endroit des socio-esthéticiennes en reconversion professionnelle.

Les débouchés

Le métier de socio-esthéticienne fait intervenir une diversité de compétences. À tes débuts, tu peux donc te retrouver dans l’embarras du choix au moment de définir les prestations à proposer.

La plupart des professionnelles te diront également qu’elles ont eu du mal à décider entre se lancer en tant qu’indépendant ou travailler sous contrat.

Cependant, la socio-esthétique est un secteur en pleine émergence, les débouchés sont donc nombreux. Tu n’as ainsi aucune raison de t’inquiéter. Les offres ne manquent pas.

 
Nous voici à la fin de cet article. Je voudrais tout de même que tu retiennes ce qui suit. En tant qu’aide-soignante, tu possèdes un atout que les autres aspirants au métier de socio-esthéticienne n’ont pas. Tu as déjà les aptitudes nécessaires pour travailler au sein n’importe quel établissement médico-social. Le mode de fonctionnement de ces centres ne sera plus nouveau pour toi. Tu auras ainsi plus d’aisance à intervenir auprès des patients. Vois-tu, il est plus facile pour toi que quiconque de se reconvertir en socio-esthéticienne. N’aie plus crainte et lance toi !💪

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier