Socio-esthéticienne libérale : un choix épanouissant
Socio-esthéticienne libérale : un choix épanouissant

Socio-esthéticienne libérale : un choix épanouissant

Tu envisages de devenir socio-esthéticienne libérale, mais tu te demandes si c’est une bonne option ? Crois-moi quand je te dis que c’est un choix épanouissant.

Pour preuve, les services d’une socio-esthéticienne sont de plus en plus demandée dans les établissements sociaux et médico-sociaux. De plus, c’est un métier qui offre plusieurs possibilités.

Je vais tenter de t’apporter les informations nécessaires via cet article dans lequel je détaillerai :

  • l’intérêt d’être une socio-esthéticienne ;
  • les diplômes requis ;
  • toutes les possibilités qu’offre cette profession.

Alors, concentre-toi et lis-le jusqu’au bout. Tu y trouveras toutes les réponses à toutes tes questions et inquiétudes.

Socio-esthéticienne libérale : quel intérêt ?

Je gagne quoi en devenant socio-esthéticienne ? C’est la grosse question que se posent la majeure partie des professionnelles des soins de beauté et de bien-être dès qu’elles envisagent de se spécialiser. La réponse est cependant évidente : c’est un métier libéral.

Eh oui, je le répète ! Être socio-esthéticienne est un choix épanouissant. En le devenant, tu jouis de plusieurs libertés dont rêvent la plupart d’entre nous : avoir les pleins pouvoirs sur la gestion de son temps.

La liberté de planifier son quotidien

La socio-esthéticienne travaille sur rendez-vous quel que soit son milieu d’intervention. Elle est ainsi libre de définir :

  • le nombre de clients dont elle va s’occuper dans une journée ;
  • ses horaires de travail ;
  • les lieux où exercer, etc.

En maison d’arrêt, en institut pour seniors ou dans les structures médicales, elle se conforme aux horaires de visite. Elle sait donc à l’avance combien d’heures elle devra passer dans chaque établissement et se prépare en conséquence.

Il est vrai que la flexibilité est le mot d’ordre dans les métiers de l’esthétique. Toutefois, en étant socio-esthéticienne libérale, tu n’es pas tenue d’accepter toutes les sollicitations. Tu ne dois prendre que les rendez-vous dont tu es sûre de pouvoir honorer. Crois-moi, ta réputation en dépend.

C’est donc à toi de décider du nombre de clients que tu peux visiter au quotidien et de planifier tes rendez-vous selon ta disponibilité.

Liberté de diversifier les types de soins esthétiques

La particularité du métier de socio-esthéticienne c’est qu’il ne se limite pas aux prestations d’une professionnelle des soins de beauté et de bien-être. Je veux parler des services ci-après :

  • épilations ;
  • soins du visage et du corps ;
  • manucures ;
  • massage de bien-être, etc.

Tu auras à faire bien plus. La mission première d’une socio-esthéticienne est d’améliorer la qualité de vie des patients dans divers établissements sociaux (hôpital ou clinique, maison de retraite, centre social, pénitencier).

Tu seras donc amenée à :

  • leur apporter du réconfort ;
  • les aider à se détendre ;
  • revaloriser leur image de soi ;
  • leur apprendre à se réapproprier leurs corps ;
  • les motiver à retrouver leur estime de soi ;
  • les accompagner durant la période de convalescence, etc.

De ce fait, tu as la possibilité de diversifier les soins que tu leur apportes. Tu peux aussi adapter ton approche et ta méthode de travail selon l’état de santé physique ou psychologique de chaque patient. C’est d’ailleurs vivement recommandé pour être efficace et lui apporter entière satisfaction.

De plus, en choisissant de devenir socio-esthéticienne, tu es libre de définir ta clientèle.

La liberté de choisir le type de client

La socio-esthéticienne travaille essentiellement avec des clients de tout âge qui sont en détresse sociale ou touchés par la maladie. Certains d’entre eux sont simplement angoissés par une situation ou très fatigués par l’âge. D’autres par contre sont en thérapie ou bien en maison de détention. Certaines socio-esthéticiennes interviennent aussi parfois auprès des patients en soins palliatifs.

Tu dois donc faire preuve de calme, d’empathie et de douceur envers tes bénéficiaires. Il t’incombe aussi d’avoir un esprit de discernement pour éviter que les histoires de tes clients n’affectent ta vie personnelle.

Encore une fois, tu es libre de choisir le type de client avec lequel tu désires travailler. Pas d’inquiétude car c’est même très courant chez les socio-esthéticiennes. Beaucoup d’entre elles choisissent de travailler seulement dans un milieu précis.

Il est donc courant de rencontrer des professionnelles qui interviennent seulement auprès des seniors dans les maisons de retraite. D’autres préfèrent prodiguer les soins aux personnes à mobilité réduite ou à des clients à domicile.

Tu as vraiment la totale liberté de choisir ton type de client, tout comme tu es libre de définir ton salaire. C’est cool n’est-ce pas ? 😉

Socio-esthéticienne libérale : quel intérêt ?​

La liberté de fixer les tarifs

Tu t’interroges sur le salaire d’une socio-esthéticienne libérale ? Sache que ses services sont facturées par heure de soins. Le montant varie cependant selon son expérience et les milieux où elle intervient. En moyenne, elle se fait payer entre 35 à 60 euros de l’heure, sans compter les bénéfices qu’elle se fait sur les ventes de produits cosmétiques.

En fonction de tes compétences et de ton expérience, tu es libre de définir le prix auquel tu comptes proposer tes offres. Tu peux ainsi choisir de fournir des prestations à des tarifs abordables pour être accessibles à tous.

Si c’est ce que tu désires, tu as aussi la possibilité de proposer des prix seulement à la portée d’une clientèle avec des goûts sophistiqués.

Quoi qu’il en soit, ton tarif doit concorder avec le type de client que tu souhaites avoir et ton savoir-faire. Il doit surtout te permettre de gagner le salaire que tu estimes pouvoir toucher mensuellement.

En résumé, retiens que le métier de socio-esthéticienne libérale te donne la liberté de :

  • planifier ton quotidien ;
  • diversifier les types de soins esthétiques ;
  • choisir ta clientèle ;
  • fixer tes tarifs.

Quels diplômes pour devenir Socio-esthéticienne libérale ?

Si tu t’es déjà renseignée sur comment devenir esthéticienne, tu sais alors qu’il te faut d’abord suivre une formation en esthétique. Sache que cela s’applique également au métier de socio-esthéticienne.

C’est donc le moment de commencer à te préparer si tu n’as pas encore ton CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie.

Un CAP Esthétique comme base

Il existe bel et bien plusieurs formations en soins de beauté pour devenir socio-esthéticienne. Le souci est que tu peux y avoir accès seulement si tu es titulaire d’un diplôme de base tout au moins. Cela est valable que tu sois socio-esthéticienne libérale ou employée dans un institut.

Voilà pourquoi il te faut passer au moins le CAP Esthétique avant d’envisager de te lancer.

Je tiens cependant à te préciser que le CAP à lui tout seul ne suffit pas pour exercer le métier de socio-esthéticienne. Tu devras suivre une formation complémentaire en socio-esthétique.

J’ai l’habitude de recommander à mes proches, toi y compris, de rêver grand. Je te parlerai alors des autres diplômes de socio-esthéticienne qui te permettront d’aller plus loin.

Avoir un diplôme de socio-esthéticienne

Plusieurs diplômes en dehors du CAP Esthétique t’ouvrent les portes du métier de socio-esthéticienne. Tu as le choix entre suivre une formation de socio-esthéticienne ou faire des études universitaires qui te permettront d’exercer le métier.

Si une formation semble être l’option idéale pour toi, rappelle-toi qu’il te faut d’abord avoir ton CAP Esthétique. À défaut de ce certificat, les diplômes ci-après sont valables :

  • Brevet Professionnel ;
  • Bac Pro Esthétique Cosmétique Parfumerie ;
  • BTS Esthétique Cosmétique.

Si tu préfères obtenir un diplôme universitaire (ce que je te recommande d’ailleurs), tu peux intégrer une université agréée et décrocher ton DU socio-esthétique.

Il est aussi possible de t’inscrire en faculté de médecine pour avoir un DU Spécialisation Esthétique en milieu médical.

Une autre option est d’obtenir une Certification Professionnelle délivrée par l’association CODES (Cours d’Esthétique Option Humanitaire et Sociale). Ce certificat reconnu par l’Etat :

  • te confère le titre de socio-esthéticienne ;
  • et te donne accès à plusieurs formations dans le domaine.

Tu trouveras également dans plusieurs villes des écoles spécialisées qui proposent des formations socio-esthéticienne.

Je me permets de te le redire : être socio-esthéticienne libérale te laisse plusieurs possibilités !

Quels diplômes pour devenir Socio-esthéticienne libérale ?​

Socio-esthéticienne libérale : quelles possibilités ?

Une esthéticienne qui travaille à son propre compte a généralement deux options, à savoir :

  • recevoir les clients à domicile ;
  • se déplacer sur demande.

La socio-esthéticienne libérale a par contre bien plus de possibilités. En plus de pouvoir fournir les services d’une professionnelle de beauté, elle peut intervenir dans divers établissements socio-médicaux.

Si elle exerce à temps partiel dans un centre hospitalier, la socio-esthéticienne peut tout à fait intervenir sur demande dans plusieurs autres institutions. Son cadre de travail est très varié et les possibilités qu’elle a sont nombreuses.

Travail à temps partiel dans un établissement de santé

La socio-esthéticienne libérale peut intervenir à mi-temps dans une structure médicale. Selon ses préférences, elle travaille un jour ou deux par semaine voire plus. Elle peut être affectée dans un secteur spécifique comme les soins palliatifs, la cancérologie, etc.

Durant ses horaires, elle aura à travailler de concert avec les professionnels de santé de l’équipe médicale et éducative :

  • infirmières ;
  • éducateurs spécialisés ;
  • kinésithérapeutes ;
  • psychologues ;
  • assistantes sociales, etc.

C’est très important pour l’aider à bien cerner les besoins véritables de ses bénéficiaires et leur apporte satisfaction.

Dans ce contexte, la socio-esthéticienne est rémunérée par la structure et non par les bénéficiaires.

Intervention sur demande dans un établissement de santé

Il est courant que la socio-esthéticienne libérale soit sollicitée pour animer des ateliers autour :

  • de l’image de soi et de la satisfaction corporelle ;
  • ou encore des pratiques en socio-esthétique dans des structures médicales.

Elle peut par exemple être invitée sur demande de l’établissement médico-social pour apprendre à un groupe de patients comment :

  • bien se maquiller ;
  • nouer des foulards de façon tendance ;
  • se coiffer avec des perruques ;
  • mettre du vernis à ongles ;
  • mener des actions de prévention du vieillissement.

Il peut aussi être question d’animer des ateliers collectifs dans le but d’aider des patients à retrouver leur estime de soi.

Les socio-esthéticiennes peuvent également intervenir sur demande d’un patient pour réaliser différents soins esthétiques.

Déplacement sur demande à domicile

C’est une pratique qui devient de plus en plus courante. En tant que socio-esthéticienne libérale, tes clients ne sont pas forcément des résidents des établissements socio-médicaux. Il arrivera que tu doives te déplacer sur demande au domicile des bénéficiaires. Le patient peut être un senior, une personne à mobilité réduite, un client atteint dans son intégrité physique, etc.

Il t’incombe d’être flexible et de t’adapter à tes clients. Certaines d’entre eux prendront parfois beaucoup de temps à discuter avec toi et à se confier. Il te faut donc être patiente, mais surtout attentionnée et très à l’écoute. N’oublie pas, tu es surtout là pour les aider à se sentir mieux.

Réception de clients à domicile sur rendez-vous

La socio-esthéticienne libérale peut accueillir des clients à domicile et réaliser divers soins esthétiques :

  • épilations ;
  • gommage ;
  • soins de l’épiderme ;
  • maquillage ;
  • modelage du corps ;
  • beauté des pieds ;
  • manucure ;
  • massage.

Si le client est sous traitement, la professionnelle doit tenir compte des préconisations médicales pour choisir les produits à utiliser. Il en est de même pour les soins de beauté à effectuer.

La socio-esthéticienne propose les séances sur rendez-vous. En tant que professionnelle, tu auras donc la liberté de définir le nombre de clients que tu désires accueillir au quotidien.

Les possibilités pour une socio-esthéticienne libérale

  • Travail à temps partiel dans un établissement de santé

  • Intervention sur demande dans un établissement de santé

  • Déplacement sur demande à domicile

  • Réception de clients à domicile sur rendez-vous

La socio-esthétique est bien plus qu’une profession, c’est la dimension sociale du secteur de la beauté. Si tu as le sens de l’engagement et que tu souhaites mettre ton savoir-faire au service des personnes en détresse , ce métier est fait pour toi. Décroche ton diplôme de socio-esthéticienne et lance-toi, c’est un choix épanouissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier