Devenir esthéticienne sans diplôme : est-ce possible ?
Devenir esthéticienne sans diplôme : est-ce possible ?

Devenir esthéticienne sans diplôme : est-ce possible ?

Tu te demandes peut-être s’il est possible de devenir esthéticienne sans diplôme ? Et bien, sache que la réponse est non. C’est une réponse dure et directe, mais c’est comme arracher un sparadrap…

Il est quasiment impossible de pratiquer le métier d’esthéticienne à son compte sans avoir de diplôme. Si tu le fais, tu t’exposes à des sanctions pénales (et hop, 2ème sparadrap…)

Toutefois, tu peux exercer si tu es supervisé par une esthéticienne diplômée ou avec trois ans d’expérience. Mais on est d’accord que si tu es la virgule, c’est pour être indépendante et ne dépendre de personne.

Lis cet article pour découvrir comment devenir légalement une esthéticienne.

Faut-il réellement un diplôme pour devenir esthéticienne ?

Un diplôme est, en effet, nécessaire pour devenir esthéticienne. Et depuis 1998, le CAP Esthétique est le minimum requis pour travailler à son propre compte. Mais pour pratiquer des soins du corps et autres, tu auras besoin :

  • d’un brevet professionnel ;
  • d’un bac professionnel (le nouveau BAC Pro Esthétique par exemple) ;
  • ou d’un BTS dans le domaine.

Ou bien tu peux tout simplement suivre des formations pour te spécialiser dans certains domaines comme les soins corps. Si cette option semble te convenir, tu obtiendras des informations à propos dans l’article formation esthéticienne.  

Sache également que pour être chef d’entreprise (c’est qui la BIG BOSS ???), tu n’as pas besoin d’un diplôme d’esthétique. Il te suffit d’employer une ou plusieurs esthéticiennes ayant leur CAP. Enfin… Ça te coûtera moins cher de passer le CAP!

Il est donc rare de devenir esthéticienne sans avoir de diplôme. Néanmoins, cela reste tout de même possible. En effet, après 3 ans de pratique en tant qu’esthéticienne, tu peux faire une validation des acquis de l’expérience (VAE).

Cette dernière est équivalente à un diplôme CAP, et te permet donc d’exercer comme esthéticienne. Mais pour cela, tu dois d’abord pouvoir te faire embaucher, par exemple par un institut privé. C’est pourquoi devenir esthéticienne sans diplôme reste assez difficile. Alors simplifie-toi la vie et passe ce satané CAP Esthétique ! Je t’ai laissé tous les détails dont tu auras besoin dans l’article programme CAP Esthétique

Quelles études pour devenir esthéticienne ?

Pour devenir esthéticienne, tu as le choix entre :

  • le CAP Esthétique cosmétique parfumerie ;
  • un Brevet professionnel esthétique cosmétique parfumerie ;
  • un Bac professionnel (Bac pro esthétique cosmétique parfumerie) ;
  • ou un BTS esthétique cosmétique parfumerie.

Comme je l’ai dit plus haut, le CAP est le diplôme qui te donne accès à la profession d’esthéticienne. Toutefois, tu seras plus facilement embauché si tu es titulaire d’un brevet professionnel ou plus.

Si tu es en train de lire cet article, c’est que probablement tu as très envie de te mettre à ton compte : pas de patron, personne pour te dire quoi faire, “Plus belle la vie” !

Dans ce cas, oriente-toi vers un CAP qui est le diplôme le plus simple de tous ceux cités. Tu en sauras plus en consultant le dossier diplôme Esthétique

Auto-entrepreneur ou salarié : que choisir ?

En tant qu’esthéticienne, tu as le choix entre :

  • être salariée ;
  • ou être auto-entrepreneur (indépendante).

L’esthéticienne salariée

Les avantages (si si, il peut y en avoir !)

En choisissant de devenir esthéticienne salariée, tu auras :

  • un accès plus facile aux clients ;
  • un cadre de travail établi ;
  • une sécurité de l’emploi et un salaire perçu tous les mois quelle que soit l’activité ;
  • une expérience avant de te lancer à ton compte ;
  • peu ou pas de stress sur la gestion d’entreprise.

Les inconvénients

En tant qu’esthéticienne salariée, les perspectives d’augmentation de salaire seront limitées. De plus, tu seras soumise aux contraintes liées au salariat comme :

  • les congés obligatoires ;
  • des horaires stricts de travail ;
  • un patron qui te dit quoi faire et quand.

L’esthéticienne indépendante

Les avantages

En tant qu’esthéticienne indépendante, tu pourras :

  • être ton propre patron et donc avoir la liberté de prendre toi-même les décisions ;
  • développer des compétences commerciales ;
  • gagner plus qu’une esthéticienne salariée
  • avoir un meilleur équilibre entre ta vie professionnelle et ta vie privée.

En effet, plus tu travailles et plus ton salaire augmente. Tu as aussi la possibilité de fixer tes tarifs pour gagner plus sans forcément travailler plus. « Viens chercher bonheur !”

De plus, les esthéticiennes indépendantes ont des revenus moyens généralement plus élevés que les salariées.

Les inconvénients

Devenir esthéticiennes indépendantes, c’est se préparer à avoir :

  • de nombreuses tâches administratives à réaliser soi-même (Urssaf, impôts, assurance, etc) ;
  • une grande compétition et un stress plus important ;
  • de nombreux frais, notamment en assurance ;
  • une grande incertitude sur les revenus que tu vas générer (car il revient à toi d’attirer les clients).

L’esthéticienne indépendante a un avantage de choix sur sa consœur salariée. En effet, elle a la possibilité de gagner plus d’argent sur le moyen ou le long terme. Toutefois, ses responsabilités sont également plus grandes et être indépendant est aussi plus risqué. À toi de voir si tu préfères la liberté ou la sécurité.

Quelles sont les démarches administratives pour être esthéticienne à son compte ?

Devenir esthéticienne sans diplôme : est-ce possible ?

Parmi les démarches administrative à faire pour être esthéticienne à son compte, tu as :

  • le choix de ton statut juridique (Si tu te mets à domicile, je te conseille très fortement l’auto-entrepreneur);
  • la création d’un institut de beauté OU à domicile;
  • et l’ouverture d’un compte bancaire professionnel.

Je simplifie grandement les étapes pour que tu aies conscience des grandes lignes. En pratique, cela peut vite devenir un casse-tête chinois…

Le choix du statut juridique

La première démarche à faire pour exercer comme esthéticienne indépendante est de décider de ton statut juridique. En effet, tu peux exercer :

  • à domicile ;
  • en entreprise (C’est-à-dire créer ou reprendre un institut).

Le statut juridique d’une esthéticienne indépendante est simple et plutôt rapide à mettre en place si tu choisis l’auto-entrepreneur. Et encore quand je dis simple et rapide, c’est par rapport à une entreprise type EURL. De plus, il bénéficie d’une fiscalité plus légère. Toutefois, avec le statut de micro-entreprise, tu seras limitée dans le développement de ton activité.

En effet, ton chiffre d’affaires sera plafonné à hauteur de 72 500 €. C’est le cas pour toutes tes prestations de services commerciales ou artisanales.

En cas d’activité mixte, ton plafond total pourra monter à 176 200 €. Mais les revenus tirés de ton activité artisanale doivent malgré tout être inférieurs à 72 500 €, le reste étant consacré à la vente de produits.

Les statuts d’entreprise (EIRL ou EURL) et de société (SAS ou SASU) ne bénéficient pas de fiscalité allégée. Toutefois, ils te permettent de protéger ton patrimoine personnel. De plus, tu pourras développer ton activité sans plafond de chiffre d’affaires.

La création d’un institut de beauté

Gérer un institut de beauté est à la fois une activité de service et de commerce. Vu qu’il s’agit d’une activité artisanale, ton Centre de Formalités des Entreprises (CFE) sera la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat).

Les démarches à accomplir pour immatriculer ta société d’esthétique dépendent du statut juridique que tu as choisi. Mais comme tu seras aussi dans le commerce, il faudra t’immatriculer au RCS.

Sache cependant que la forme recommandée pour démarrer ton activité est la micro-entreprise. Devenir esthéticienne indépendante est plutôt facile.

En effet, il te suffit de t’inscrire en ligne sur le site de l’URSSAF et de remplir leur formulaire. La démarche de l’inscription ne prend généralement que quelques minutes

Au contraire, si tu crées une société, tu devras :

  • rédiger tes statuts ;
  • t’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS).
  • et j’en passe !

Sache que ton SIRET te sera automatiquement attribué une fois ton entreprise créée. Tu pourras alors commencer ton activité, Youpi !

L’ouverture d’un compte bancaire professionnel

Une esthéticienne à son compte a l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel. Il est cependant possible pour les auto-entrepreneurs d’ouvrir un compte classique (uniquement dédié à leur activité).

Tu peux utiliser ton compte personnel si ton chiffre d’affaires annuel est en dessous de 10000 € et on est d’accord c’est pas trop le but !!!

Cependant, c’est déconseillé et risqué car les banques n’acceptent pas cette pratique. Si elles découvrent ton activité professionnelle, elles sont en droit de fermer ton compte.

Tu peux aussi opter pour les néo-banques et banques en ligne. Ces dernières proposent des tarifs très intéressants pour les professionnels.

Pour devenir esthéticienne à ton propre compte, commence déjà par choisir ton statut juridique. Tu auras le choix mais je te conseille l’auto-entreprise pour commencer, surtout à domicile.

Tu pourras ensuite créer ton activité dès que tu auras ton SIRET. Pour terminer, pense à ouvrir un compte bancaire professionnel.

Quel est le salaire d’une esthéticienne ?

En tant qu’esthéticienne, le salaire varie selon que tu sois salariée ou indépendante. Si tu es salariée, ton ancienneté déterminera tes revenus.

Par contre si tu es une esthéticienne auto-entrepreneur, tes revenus vont dépendre :

  • de la concurrence ;
  • et de ta capacité à fidéliser la clientèle.

Tu as ci-dessous, un tableau comparatif du salaire d’une esthéticienne :

Esthéticienne auto-entrepreneur

Esthéticienne salariée

  • Entre 1200 et 2300 € par mois

  • Entre 1200 et 1300 € par mois en début de carrière

  • Entre 1600 et 2000 € en milieu et fin de carrière

Une esthéticienne auto-entrepreneur peut donc avoir un salaire plus élevé qu’une esthéticienne salariée. Toutefois, il fluctue énormément en fonction de la concurrence et du nombre de vos clients. L’esthéticienne salariée a un salaire plutôt stable et qui augmente avec l’ancienneté.

Foire aux questions

Quel statut pour une esthéticienne à domicile ?

Tout comme la coiffure, le métier d’esthéticienne est à la base une activité artisanale. Il s’agit aussi d’une activité commerciale. En effet, il est possible d’acheter et de revendre des produits de soins esthétiques à ses clients. L’esthéticienne peut donc être un artisan-commerçant, le tout sous statut d’entrepreneur. Consulte l’article devenir esthéticienne à domicile pour plus de détails. 

Comment se reconvertir dans l’esthétique ?

Être au moins titulaire du CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie est nécessaire pour devenir esthéticienne. Ce diplôme est accessible en formation initiale ou en formation continue. Cette dernière est justement celle qui permet de se reconvertir professionnellement en tant qu’esthéticienne.

Quelles sont les conditions de travail d’une esthéticienne ?

Le métier d’esthéticienne exige souvent de travailler en étant debout ou assise en position penchée. Il est donc possible de développer des troubles musculo-squelettiques suite aux gestes répétitifs. D’où l’importance d’avoir une très bonne condition physique.

Entretenir son corps est donc primordial en pratiquant régulièrement des exercices de renforcement musculaire. Tu obtiendras plus de réponses en lisant l’article compétences esthéticienne.

Références

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Panier